Loading...
fr


PUB

/>Des saignements vaginaux anormaux

La tumeur peut entraîner des saignements anormaux entre les règles ou après la ménopause.

Pourquoi : "la plupart du temps, il y a atteinte de la trompe ou de la cavité utérine par l’extension de la tumeur", explique le Pr Graesslin.

Sachez-le : dans près de 90 % des cas*, les cancers de l’ovaire sont des tumeurs dites épithéliales. Elles se développent à partir des cellules superficielles des ovaires et touchent le plus souvent les femmes ménopausées avec un diagnostic souvent tardif. Trois fois sur quatre, le cancer de l'ovaire est découvert à un stade avancé.En effet : "il n’y a pas de dépistage pour ce cancer. Une surveillance particulière est adoptée pour des femmes prédisposées aux cancers de l’ovaire et du sein (mutation du gène BRCA), mais généralement, ce cancer est sporadique".

* dans les 10 % des cas restants, les cancers ovariens proviennent des cellules impliquées dans la production des ovules. Il s’agit de tumeurs dites germinales et concernent principalement les femmes non-ménopausées.

PUB

/>Des ballonnements fréquents

Parmi les principaux symptômes précoces, on retrouve des ballonnements fréquents, qui, au fur et à mesure de l’évolution de la maladie, ne cesseront d’augmenter.Pourquoi : "deux phénomènes peuvent expliquer ce symptôme. L’intestin est irrité par la présence de la tumeur dans le pelvis. Et en même temps, l’extension du cancer au niveau du péritoine entraîne la présence d’ascite dans l’abdomen", explique le Pr Graesslin.

Pas de panique : ce symptôme n’est cependant pas systématique et s’il existe, cela n’indique pas automatiquement un cancer de l’ovaire.

Sachez-le : l'association "ballonnements, augmentation du volume abdominal et signes urinaires" survient chez près de la moitié des patientes atteintes d'un cancer de l'ovaire, et seulement chez une femme sur dix non touchée.

Le Mur

Aucun commentaire
Tu dois te connecter pour commenter

African FM

RFI Afrique

Radio Okapi