Loading...
fr


A l’initiative de l’Etat de Californie qui organisait le 12 Septembre dernier un événement mondial sur les sols agricoles, la France s’est engagé aux côtés de la Californie pour lancer le « défi mondial pour la santé des sols » ( Global Soil Health Challenge) . La signature de cette déclaration s’est produite en marge du Sommet mondial de l’action climatique de San Francisco, le rendez-vous mondial des collectivités territoriales.

L’agriculture représente une solution pour le climat. C’est avec cette conviction que le ministre français de l’agriculture et de l’alimentation, Stéphane Travert , a signé la déclaration du « défi mondial pour la santé des sols » . L’idée est d’insuffler un élan mondial et d’inciter les gouvernements nationaux et les collectivités à agir en matière de politiques publiques et de programmes de protection des sols agricoles fertiles. Les signataires de l’Accord de Paris pour le climat, qui ont notamment retardé la mise en œuvre leur contribution, sont interpellés. Ils seraient aujourd’hui seulement huit gouvernements à avoir inscrit des programmes en faveurs des sols dans leurs engagements au titre de l’Accord de Paris pour le climat.

C’est sur la diffusion et l’implémentation de bonnes pratiques favorables aux sols dans le domaine de l’agro-écologie que le gouvernement français entend miser. C’est surtout l’initiative « 4 pour 1000 : des sols pour la sécurité alimentaire et le climat » lancée lors de la COP 21 en 2015, et dont la France a pris le leadership, qui semble être promue par le ministre français de l’écologie. Cette initiative vise à favoriser la séquestration du carbone dans les sols. Elle repose sur l’idée que l'absorption du carbone dans les sols via les plantes pourrait compenser les émissions mondiales de CO2. La nouveauté tient dans le lancement d’une plateforme numérique qui vise à renforcer la coopération internationale entre scientifiques, agriculteurs et financiers. La Californie a également investi plus de 700 millions de dollars pour l’intégration de solutions climatiques dans l’agriculture et particulièrement en matière de séquestration de carbone dans les sols.

Ainsi la Californie et la France s’inscrivent ensemble dans une lutte commune pour la préservation des sols fertiles non dégradés, afin de faire face aux enjeux de sauvegarde de la biodiversité et du climat. [MOGED]

Le Mur

Aucun commentaire
Tu dois te connecter pour commenter

Votez !

Ta note :
Total : (0 votes)

Actus

Publié il y a moins d'une minute
Publié il y a moins d'une minute
Publié il y a moins d'une minute
Publié il y a moins d'une minute
Publié il y a moins d'une minute
Publié il y a moins d'une minute
Publié il y a moins d'une minute
Publié il y a moins d'une minute

African FM

RFI Afrique

Radio Okapi