Loading...
fr


Selon un tout rcent rapport du Programme des Nations unies pour l'Environnement, llvation changement climatique entraine une lvation du niveau de la mer dans 52 petites nations insulaires du monde, qui est estime tre quatre fois plus leve que la moyenne mondiale et qui continue d'tre la plus grande menace leur environnement et leur dveloppement socio-conomique.

Cette lvation du niveau de la mer dans les nations insulaires entraine des trillions de dollars de pertes conomiques et entrave le dveloppement futur, peut-on lire dans un communiqu de presse.

Suite ce constat, une immdiate transition vers des politiques et des investissements sur l'nergie renouvelable et sur une croissance conomique verte est requise pour viter une aggravation de ces impacts.

Llvation du niveau de la mer cote des trillions

Rio+20 a soulign que les PEID ont des vulnrabilits uniques qui ncessitent une attention particulire au cours du dveloppement de l'agenda du dveloppement durable afin de raliser les actions requises pour sortir les populations de la pauvret, crer des emplois verts et fournir de l'nergie durable pour tous. Par exemple, ces 52 nations, qui hbergent plus de 62 millions d'habitants, mettent moins d'un pour cent des missions de gaz effet de serre, mais souffrent dmesurment du changement climatique provoqu par les missions mondiales. Heureusement, les tudes dmontrent que nous avons les outils ainsi que les capacits ncessaires pour confronter ces revers du dveloppement l'avenir. C'est la communaut internationale de soutenir les PIED- travers les progrs autour d'un accord robuste sur le climat convenir en 2015, qui viserait rduire les missions et minimiserait les menaces sur le changement climatique dans ces nations, a dclar le Secrtaire gnral adjoint des NU et Directeur excutif du PNUE, M. Achim Steiner.

Le rapport avertit que l'ampleur et la frquence des nombreux risques mtorologiques et climatiques augmentera mesure que le rchauffement climatique s'acclre, en particulier dans les petites les. Cela conduira des impacts disproportionns et aggravs qui affecteront plusieurs secteurs tels que le tourisme, l'agriculture, la pche, l'nergie, l'eau et les infrastructures, moins que des approches conomiques et des options politiques axes sur l'conomie verte soient mises en uvre.

Notons quun second rapport Barbados Green Economy Scoping Study, galement lanc par le PNUE lors de la Journe mondiale de l'Environnement fournit une feuille de route l'attention des dcideurs politiques et des entrepreneurs pour cologiser les secteurs du tourisme, de l'agriculture, de la pche, du btiment/logement et du transport la Barbade; ces leons peuvent galement tre appliques dans d'autres PEID.

M. Stuart Freundel, Premier Ministre de Barbade, dclare cet effet : La question de l'conomie verte est d'une importance particulire la Barbade en raison de notre engagement national faire progresser un paradigme de dveloppement inclusif et durable dans le processus de cration d'une Barbade qui est socialement quilibre, conomiquement viable et respectueuse de l'environnement. Les propositions de politique, d'investissement et de recherche contenues dans l'tude exploratoire de l'conomie verte seront exploites. Cette exploitation pourra se faire travers l'intgration des propositions de politique pour une conomie verte dans la nouvelle stratgie de croissance et de dveloppement de la Barbade, et la mobilisation d'investissement majeurs qui s'harmonisent avec l'conomie verte dans des domaines tels que l'agriculture, le tourisme, la gestion des dchets et l'eau.

Selon le rapport du PNUE, parmi les menaces figurent l'augmentation des inondations, l'rosion ctire, l'acidification des ocans, de temprature terrestres et ocaniques plus leves, et des dommages sur les infrastructures en raison des vnements climatiques extrmes.

Compte tenu de la vulnrabilit particulire des PEID, il est impratif que les indicateurs de dveloppement durable soient appliqus pour suivre de faon prcise le dveloppement de ces tats. Le rapport invite les PEID collaborer pour encourager ces efforts qui ncessitent la coopration des universits, des dcideurs politiques et d'autres parties prenantes.

Le rapport a galement dcouvert des opportunits de croissances dans les domaines suivants:

         Agriculture: Ecologisation d'une industrie de canne sucre restructure et adoption et promotion de l'agriculture biologique.

         La pche: Une augmentation de l'utilisation des technologies propres ; la conversion de poisson en engrais, compost et granuls pour la nourriture animale ; une meilleure collaboration des juridictions marines transfrontires ; et une utilisation durable des ressources dans la rgion.

         Construction: L'amlioration de l'efficacit des ressources, la rduction des dchets et de l'utilisation des substances toxiques, l'amlioration de l'efficacit de l'eau et le dveloppement durable des sites.

         Transports : La cration d'emplois verts, particulirement dans la fourniture et l'entretien des vhicules co?nergtiques, le transfert de technologie et la gestion d'un systme de transport public intgr.

         Tourisme: Prsenter la Barbade comme une destination verte qui dveloppe le patrimoine et l'agro-tourisme et qui cre des partenariats pour la promotion de la conservation marine.

Le Mur

Aucun commentaire
Tu dois te connecter pour commenter

Votez !

Ta note :
Total : (0 votes)

Actus

Publié il y a moins d'une minute
Publié il y a moins d'une minute
Publié il y a moins d'une minute
Publié il y a moins d'une minute
Publié il y a moins d'une minute

African FM

RFI Afrique

Radio Okapi