Loading...
fr


Les signaux envoys par la Chine montrant quelle devrait limiter ses missions de gaz effet de serre et le projet des Etats-Unis de rduire les missions de son secteur de llectricit, bien que reprsentant un changement, ne constituent pas un remde significatif au rchauffement climatique.

 

Dautres nations ont flicit Washington et Pkin pour ce nouvel engagement lutter contre le changement climatique. Les gouvernements travaillent galement sur un accord, qui devrait tre conclu Paris fin 2015, pour ralentir les tempratures croissantes afin dviter davantage de canicules, dinondations et une augmentation du niveau des mers.

 

 

Pourtant, malgr un lan denthousiasme, des incertitudes persistent notamment en ce qui concerne la Chine.

 

Ils comprennent que leur conomie ne sera pas comptitive si leurs missions continuent augmenter et ils comprennent que leur population a besoin dun air de meilleure qualit

 

Le 2 Juin, Washington a dclar quelle prvoyait de rduire les missions des centrales lectriques existantes de 30% par rapport au niveau de 2005 dici 2030, mesure phare de laction climatique mene par le Prsident Barack Obama.

 

Des responsables chinois ont suivi en disant que Pkin envisageait de mettre en place pour la premire fois une limitation sur les missions nationales.

 

La Commissaire europenne au climat, Connie Hedegaard, a mis en garde contre un enthousiasme trop important quant la dclaration de la Chine, dont les missions de dioxyde de carbone ont presque quadrupl depuis 1990 dans le cadre de sa croissance conomique dmesure.

 

Je suis certaine que la Chine est sincre quand elle indique vouloir fournir des rductions et des limitations mais llment cl est de savoir quand cela se produira ? a-t-elle ajout en marge des discussions qui ont lieu du 5 au 14 Juin Bonn entre les ngociateurs climatiques de 170 pays.

 

Nous avons un proverbe en danois qui dit : vous devez voir lhomme avant denlever votre chapeau a-t-elle ajout.

 

Jusqu prsent, les plafonds absolus sur les missions sont rservs aux nations industrialises dans le cadre des plans climatiques de lONU. Les nations mergentes menes par la Chine et lInde ont des objectifs moins ambitieux pour ralentir laugmentation des missions relative la croissance conomique.

 

De nombreux experts disent quun changement de ton est important, bien que les plans des Etats-Unis et de la Chine soient loin des rductions ncessaires pour atteindre lobjectif de limitation des tempratures 2C par rapport au niveau prindustriel.

 

Un groupe intergouvernemental dexperts de lONU sur lvolution du climat (GIEC) indique quil faudrait rduire les missions mondiales de 40 70% par rapport au niveau de 2010 dici 2050, soit plus que presque tout ce que les pays prvoient.

 

Il y a des signes trs clairs de la part des deux principaux metteurs quils passent une consommation carbone moins importante cest un niveau dintention totalement diffrent a dclar Jennifer Morgan, du World Resources Institute.

 

Christiana Figueres, directrice du Secrtariat de lONU pour le Changement Climatique, a dclar quelle pensait que la Chine fixerait effectivement une limitation.

 

Ils comprennent que leur conomie ne sera pas comptitive si leurs missions continuent augmenter et ils comprennent que leur population a besoin dun air de meilleure qualit a-t-elle ajout.

 

Mais les signaux ne sont pas encore concluants.

 

A Pkin lundi, un responsable du gouvernement a dclar que toute rgulation moyen terme en Chine permettra la croissance future des missions. La semaine dernire, un autre conseiller a suggr quune limitation soit fixe dans le cadre du prochain plan quinquennal partir de 2016.

 

Le principal ngociateur climatique de la Chine, Xie Zhenhua, a dclar Bonn la semaine dernire que le gouvernement de la Chine travaillait pour rduire les missions ds que possible mais que les experts chinois taient diviss sur la faon de le faire.

Le Mur

Aucun commentaire
Tu dois te connecter pour commenter

African FM

RFI Afrique

Radio Okapi