Loading...
fr


La République démocratique du Congo se trouve devant une impasse infrastructurelle pour être compétitive dans le marché de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF). L’opérateur économique, Matthieu Takizala, œuvrant dans le secteur de l’automobile, l’a décrié samedi 2 janvier, dans une interview accordée à Radio Okapi.

« Le nombre de kilomètres des routes est insignifiant. Or, géographiquement, la RDC a 9 voisins. C’est une zone vaste en termes de démographie qui doit plutôt être favorable à la RDC », estime-t-il.

Autre défi auquel est confrontée la RDC, c’est le prix exorbitant de la douane, ajoute Matthieu Takizala.

« La RDC est en retard dans ce domaine. Le retard dans la création du pont en aux profondes à Banana (Muanda, Kongo-Central, nous préjudicie aussi, alors que nous pouvons faire mieux », a-t-il poursuivi.

Suivez l’extrait de l’interview de Matthieu Takizala en cliquant sur cette icone.

Son

La Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF) est entrée officiellement en vigueur vendredi 1er janvier 2021. L'idée étant d'accroître le commerce intra-africain et d'y développer les richesses.

La ZLECAF prévoit d'ici 15 ans au maximum la suppression de 90% de taxes douanières sur les biens et les services. La République démocratique du Congo a aussi souscrit à ce traité.

Le Mur

Aucun commentaire
Tu dois te connecter pour commenter

African FM

RFI Afrique

Radio Okapi