Loading...
fr

Pourquoi lui

Janvier 23

Voir article complet www.la-croix.com


Le 19 juillet 2017, le général de Villiers est devenu l’homme qui a dit non au président Macron au nom « des intérêts supérieurs de l’armée ». En démissionnant de son poste de chef d’état-major, il a retrouvé une certaine liberté de ton, qu’il a mise à profit en publiant trois livres. Le succès est immédiat, les ventes décollent, les lecteurs se pressent à ses séances de dédicace. Dans les cortèges, des gilets jaunes citent son nom comme un possible recours, sans même savoir qu’il est le frère cadet de Philippe de Villiers. Il enchaîne les émissions à la télévision, où il défend sa vision de la France, entre nostalgie et pragmatisme, conservatisme et foi dans l’avenir. Lors d’un sondage publié par l’hebdomadaireValeurs actuelles le 19 novembre 2020, 20 % des personnes interrogées se disaient prêtes à voter pour lui s’il venait à être candidat à la prochaine présidentielle. Le général est, à sa manière, une voix qui porte dans le paysage politique français et à ce titre, il mérite d’être entendu.

Le Mur

Aucun commentaire
Tu dois te connecter pour commenter

African FM

RFI Afrique

Radio Okapi