Loading...
fr


Le maire UMP du Blanc-Mesnil, Thierry Meignen, a obtenu l'annulation du de . Sa tournée "Funambule Tour" devait faire étape le 21 mai dans cette commune de Seine-Saint-Denis, dont le slameur est originaire. Pourquoi l'élu a-t-il fait pression sur le programmateur du Théâtre 9 pour déprogrammer ce concert ? Tout simplement car que Grand Corps Malade devait interpréter sa chanson "Inch'Allah" en duo avec Rachid Taxi, de son vrai nom Rachid Amghar.

Or, cet artiste, lui aussi originaire du Blanc-Mesnil, est très impliqué dans la vie politique locale. Rachid Amghar n'a jamais caché son engagement à gauche, bien qu'il ne soit encarté dans aucun parti. Du coup, le maire redoute que ce concert se transforme en meeting politique.

"Je ne suis pas Dieudonné !"

Les deux artistes sont tombés des nues en apprenant cette annulation et son explication, croyant d'ailleurs au départ à une blague. Mais non, Thierry Meignen est très sérieux. Sur RTL, Grand Corps Malade a livré sa stupéfaction : c'est "très grave et incroyable qu'en 2015, on annule un concert pour ces raisons-là. Ce concert est le mien, je chante ce que je veux, je dis ce que je veux, j'invite qui je veux. Il était là pour chanter ça me parait hallucinant que pour des raisons apparemment personnelles et politiques, on annule le concert d'un artiste".

Rachid Taxi ne comprend pas non plus cette décision : "Je ne suis pas Dieudonné !", a-t-il lancé mercredi soir. Ce jeudi, Grand Corps Malade a publiéune tribune sur Le Plus pour dénoncer "une décision (qui) n'a aucun sens". "Le Funambule Tour ne passera pas par Le Blanc-Mesnil, parce que la municipalité a pris peur de la potentielle phrase d'un citoyen concerné. Me voilà de fait dissident politique, interdit de parole et de musique", déplore le slameur.

Le Mur

Aucun commentaire
Tu dois te connecter pour commenter

Votez !

Ta note :
Total : (0 votes)

African FM

RFI Afrique

Radio Okapi