Loading...
fr


Des élèves d’une école de Kinshasa lors de la rentrée scolaire le 08/09/2014. Radio Okapi/Ph. John BompengoDes élèves d’une école de Kinshasa lors de la rentrée scolaire le 08/09/2014. Radio Okapi/Ph. John Bompengo
Des élèves d’une école de Kinshasa lors de la rentrée scolaire le 08/09/2014. Radio Okapi/Ph. John Bompengo
La session ordinaire de l’examen d’Etat débute, lundi 22 juin, sur toute l’étendue de la RDC. Prévue jusqu’à jeudi 25 juin, cette épreuve de fin de cycle d’enseignement secondaire connaitra la participation de plus de 593 000 candidats dont 110 000 pour la seule ville de Kinshasa. Cette édition connait une baisse de taux de participation de 1, 3% par rapport à celle de l’année passée qui avait enregistré 601 000 candidats.

Le ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et à l’Initiation à la Nouvelle Citoyenneté, Maker Mwangu Famba, a livré ces chiffres au terme d’une visite dans quelques centres de Kinshasa.

Il a cependant signalé que ces épreuves ne seront pas organisées pour les élèves congolais résidant au Burundi.

«Toutes les conditions sont réunies pour qu’à 8 heures dans la partie occidentale du pays et 9 heures dans la partie Est, les examens se déroulent à travers toute la République, mais aussi dans d’autres pays limitrophes. Nous avons un seul cas, c’est la situation du Burundi et nous avons donc prévu un examen spécial une fois que les conditions seront réunies pour que nous fassions passer nos épreuves pour nos élèves qui sont au Burundi », a indiqué Maker Mwangu.

Au Nord-Kivu, la ministre provinciale de l’Education, Adèle Bazizane, a assuré que les épreuves se tiendront dans toute la province même dans des zones en proie aux groupes armés.

Elle affirme avoir envoyé des équipes d’inspection en charge de la logistique pour analyser les conditions de la tenue de cet examen dans ces zones troublées.

Environ 51 000 candidats sont attendus au cours de cette édition de l’examen d’Etat au Nord-Kivu.

A Goma, les élèves finalistes ont pu visiter les centres d’examen où leurs noms étaient fixés devant les salles de classe.

Les responsables des centres affirment être prêts pour accueillir les élèves.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Le Mur

Aucun commentaire
Tu dois te connecter pour commenter

Votez !

Ta note :
Total : (0 votes)

Actus

Publié Janvier 23
Publié Janvier 23
Publié Janvier 23
Publié Janvier 23
Publié Janvier 23
Publié Janvier 23
Publié Janvier 23
Publié Janvier 23

African FM

RFI Afrique

Radio Okapi